Ce qu’il faut retenir sur la 5G

La technologie évolue de jour en jour. En moyenne, plus d’une centaine de nouvelles technologies voit le jour au quotidien. C’est ainsi qu’est né la 5G. Découvrez dans cette documentation tout ce qu’il faut savoir sur la 5G. 

 

Qu’est-ce que La 5G

En effet, la 5G est une nouvelle génération de technologie concernant le mobile. Cette technologie permet l’utilisation de débit 10 fois plus élevé que ceux de la 4G. Il ne s’agit pas seulement du débit mais également de latence. Le temps de latence de la technologie 5G est également amélioré. La connexion est ainsi stable et les communications sont fluides. 

 

La 5G apporte quoi concrètement ?

A l’aide de la 5G, les données iront plus vite. En effet, le téléchargement d’une application prendra moins de temps. Il faudra compter également moins de temps pour poster une vidéo ou afficher une page Web. Cette technologie permettra également de lire des vidéos en ligne en haute définition. La qualité des appels vidéo ou des réunions en Visio se verra aussi améliorer. Il sera possible de jouer à des jeux nécessitant une connexion Internet beaucoup plus rapide et beaucoup plus stable. Grâce à cette technologie qui peut permettre aux équipements informatiques d’échanger plus rapidement, il sera possible d’innover dans plusieurs domaines. Dans le domaine médical, la télé médecine sera possible sur les smartphones. Dans le domaine des communications, les services de trafic routiers pourront être mieux gérés. 

 

Comment fonctionne la 5G ?

Retenez que la 5G a besoin du déploiement d’un grand nombre d’antennes relais. Ces antennes relais pourront être installées sur des pylônes préinstallées ou encore sur de nouveaux pylônes. En effet, ce sont ces pylônes qui concentrent le faisceau en direction des appareils qui nécessitent une connexion 5G. Afin de pouvoir fonctionner correctement, deux nouvelles bandes de fréquences doivent être mises en place. Il s’agit entre autres de la fréquence 3,5 GHz et de la fréquence 26 GHz.                               

Ces bandes de fréquences existent déjà et ont déjà servi pour la 2G, 3G et 4G.